• A Mon frère jumeau.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    faustine8400 Profil de faustine8400
    Vendredi 16 Avril 2010 à 20:06
    voila suis la pour rendre hommage a lolo
    mon fils est mort le 23 juiellet 2007
     bisous pour lui   babeth
    2
    faustine8400 Profil de faustine8400
    Lundi 19 Avril 2010 à 10:46
    passe le temps

    si sur ta route du ciel tu rencontre christian

    dis lui que ca maman

    pense a lui
    et que je laime tres tres fort

    merci
    bisous a vous deux
    3
    faustine8400 Profil de faustine8400
    Mardi 20 Avril 2010 à 08:35

    un ange  veille sur vous bisous




    Accueil

    4
    Isa17000
    Mercredi 21 Avril 2010 à 09:41
     ma Jo je trouve enfin le courage de venir voir le blog de ton enfant cheri si tu savais comme ca me serre les tripes mais pour toi je devais le faire bientot mon Lolo justice sera faite  et on saura enfin toute la vérité et que les coupables paient pour se qu'ils t'ont fait tu méritais de vivre et non de mourrir si jeune  tu aurais pu avoir une belle vie devant toi et on te la supprimer atrocement je sais que la haut tu vois ta maman et que tu veilles sur elle  elle me parle trés souvant de toi et quelque part je te connais un peu  aussi  j'aime ta maman et sa famille et je t'aime toi aussi   Désolé je ne peux plus rien ajouter c'est trop dur j'ai les larmes qui coulent le long de mes joues  je t'envoie  un nuage de bisous qui iront jusqu'à toi  Que la force soit en vous je vous aime tous les quatres vous etes de ma famille ISA
    5
    Isa17000
    Mercredi 21 Avril 2010 à 10:11
    ce petit poeme que j'ais trouvé sur le net qui est de YVES DUTEIL 1949  pour toi mon LOLO et pour ta famille que j'aime par dessus tout

      LES PETITS GESTES DELICATS


     



     Les petits gestes attendrissants
    Qui vous ouvrent le coeur en grand

    E
    t vous sortent du désespoir
    Les jours où le ciel est trop noir

    Les petits gestes dérisoires
    Un sourire, un simple regard

    M
    ais qui repeignent la journée
    Aux couleurs de votre amitié


    J
    e les ai reçus en plein cœur
    Vos petits mots semés de fleurs

    Q
    ue je gardais comme un trésor
    Aujourd'hui je les goûte encore

    V
    os petits gestes délicats
    Qui caressaient du bout des doigts

    S
    ur les plaies qui faisaient si mal
    C'était du miel et du santal


    C
    es petits riens n'ont pas de prix
    Ils se posent comme un répit

    U
    n petit air de délivrance
    La musique au bout du silence


    E
    t si toujours je m'en souviens
    C'est qu'au plus lourd de mon chemin

    I
    ls étaient là comme un repère
    Une étoile sur le désert


    T
    ous ces regards si émouvants
    Ces gestes tendres et apaisants
    M
    e retournaient l'âme à l'envers
    Et quand
    le ciel s'est fait plus clair


    C
    es petits instants dérisoires
    Toujours gravés dans ma mémoire

    A
    vaient la couleur de l'oubli
    De l'arc-en-ciel après la pluie

    E
    t dans ces gestes sans histoire
    Que rien n'avait laissé prévoir

    J
    'ai puisé la force d'ouvrir
    Ma fenêtre vers l'avenir...


    6
    Mercredi 21 Avril 2010 à 22:54

    Révérence chère VickyJo

    Je viens faire un tour sur ton autre blog consacré à ton regretté fils.Quel bel hommage, il aurait surement aimé !! Je comprend qu'il doit te manquer, c'est terrible de perdre quelqu'un.Je n'ai pas d'enfant mais je peux comprendre car j'ai perdu des êtres chers dans ma famille : ma tante, quatre oncles et mes quatre grands-parents.Ils me manquent tellement !!!
    Comme on dit la vie continue, pas le choix...Bon courage à toi !
    Très jolie présentation, en tout cas, bravo !

    Gros bisous chère amie.
     
    Marquise sombre 

    7
    Isa17000
    Dimanche 25 Avril 2010 à 06:10
    LOLO TU LEUR MANQUES

    Il y a les qualités du silence
    Comme des étoffes ou du bois
    Des profonds , des courts , des immences 
    Que l'on entend presque pas

    Coule la pluie , cheveux et veste
    Mouille ce qui ne pleure pas
    Marcher le long des rues désertes
    Ou  Lolo  tu leur manques pas à pas

    Lolo tu leur manques mais tu le sais
    Tu leur manques tant
    Plusque tu ne peux le supposer
    Eux qui ne tiennent pas meme au vent

    Prendre un taxi , tourner des pages
    Féliciter , battre des mains
    Faire et defaire ses bagages
    Comment allez vous ? ou alors à demain

    Ils ont tant de souffrances
    Ils ont su deux choses aprés toi
    Mais le pire c'est ton absence
    Pour eux tu est presque plus vivant que tu ne le crois

    Lolo tu leur manques si tu savais
    Infiniment , tout doucement
    Tu leur manques plus que jamais
    Quant ils se perdent de temps en temps

    Danger dit on la lune est pleine
    Elle est si vide parfois
    Invisible à qui manquerait elle ?
    Peut etre à d'autres mais surtout pas à eux

    Lolo tu leur manques mais tu le sais
    Lolo tu leur manques vraiment
    Lolo tu leur manques mais ça tu le sais
    Car de la haut tu le vois

    OUI  MON LOLO TU LEUR MANQUES TERRIBLEMENT

    POUR ECRIRE CE POEME J'AI PUISEE DANS LES PAROLES
    D'UNE CHANSON DE JEAN JACQUES GOLDMAN
    ET J'Y AI AJOUTE UNE PETITE TOUCHE PERSO


    POUR VOUS MA DEUXIEME FAMILLE
    POUR VOUS QUE J'AIME PLUS QUE VOUS  NE POUVEZ L'IMAGINER
    JE VOUS EMBRASSE  TRES FORT TOUS LES QUATRES
    ET TOI  MON LOLO C'EST UN NUAGE D'EMOTION QUI S' ENVOLE JUSQU'A TOI
    VIVEMENT QUE LA VERITE  SOIT REVELER AU GRAND JOUR
    QUE CEUX QUI T'ON ENVOYE LA HAUT
    PAIENT LE PRIX LE PLUS FORT QUI PUISSE EXISTER
    POUR CE CRIME ABOMINABLE ET INSURMONTABLE
    QUE LA FORCE SOIT AVEC EUX

    ISA
    8
    Mardi 27 Avril 2010 à 11:24
    Je viens de voir le blog en hommage à ton fils
    je suis très peiné
    moi aussi il y a quelque mois j'ai perdu mon frère jumeau
    une partie de moi est morte quand il est parti
    ils serons dans nos coeurs pour toujours
    bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :